Pour découvrir LaTeX

LaTeX, vous en avez déjà entendu parler, mais ce nom vous intrigue. À quoi sert-il ? Est-il réellement utile ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? Pourquoi a-t-il été créé, et quelle est son histoire ?



LaTeX, quésaco ?

LaTeX est un langage créé pour séparer le fond de la forme lors de la création d'un document ou d'une publication. Plus clairement, l'auteur tape des instructions dans une sorte de bloc-notes et structure son texte grâce à des mots et des commandes propres à LaTeX. Par exemple, l'auteur peut indiquer à LaTeX de placer la première partie de son texte en gras, et une autre en italique. En somme, il décrit comment il veut hiérarchiser l'information. Ensuite, son code est traité par un logiciel : LaTeX choisit alors les meilleurs agencements et la disposition optimale pour chacun des éléments du document.

En résumé, LaTeX est un langage de description donnant à l'auteur les moyens d'obtenir des documents mis en page de façon professionnelle sans avoir à se soucier de leur forme. La priorité est donnée à l'essentiel : le contenu.

Un soin tout particulier a été consacré à l'élaboration de commandes permettant d'écrire très facilement d'impeccables formules mathématiques. La figure suivante est un exemple de rendu d'une formule compliquée, qui n'a pourtant requis qu'une seule ligne de code LaTeX. Cette spécificité et cette facilité d'écriture des formules font de LaTeX un outil très diffusé dans le monde scientifique.

Une jolie formule en LaTeX

Word versus LaTeX

Nous allons maintenant développer les différences entre LaTeX et Word à travers un comparatif global de leurs caractéristiques, suivi d'un résumé traitant des avantages que présente LaTeX.

Comparatif général

Que ce soit dans le cadre de votre travail ou de celui de vos études, vous avez sûrement déjà été confronté à la lourde et ingrate tâche que représentent l'écriture et la mise en page de longs rapports. Rédiger un document de plus de 15 pages demande déjà un grand travail et, bien souvent, la mise en page sur Word donne du fil à retordre.

La cause principale ? L'utilisateur doit gérer à la fois le fond et la forme sur un logiciel fonctionnant comme Word. Trop souvent, il s'enlise dans ces manipulations et perd du temps.

 

 

 

Concrètement, les modifications deviennent vite un cauchemar une fois qu’on a sélectionné et modifié des dizaines de petits éléments. Cela n'est qu'un exemple, mais dans vos publications, vous avez sûrement déjà eu besoin de :

  1. mettre en page des images ;

  2. légender les figures ;

  3. écrire des formules mathématiques (sous Word, c’est extrêmement fastidieux) ;

  4. dessiner des schémas ;

  5. créer des tableaux.

Autant de tâches indispensables, mais qui prennent du temps (même si elles sont faites dans les règles de l'art), à un point tel que nous pouvons avancer que, pour un utilisateur expérimenté, le temps consacré à la rédaction représente moins de 50 % du temps passé sur un long document.

C'est à partir de ce constat que naît l'intérêt de LaTeXLaTeX n'est pas un traitement de texte du même type qu’OpenOffice et Word. OpenOffice et Word sont ce qu’on appelle des WYSIWYG (what you see is what you get = ce que vous voyez est ce que vous obtenez). Ils vous permettent de mettre en gras votre texte en le sélectionnant et en cliquant sur le bouton gras : vous voyez alors votre texte en gras.

J'insiste là-dessus : LaTeX ne se comporte et ne s’utilise pas de la même façon que Word. Une fois que vous aurez choisi quel type de publication vous écrivez (livre, article, C.V., lettre…), vous n'aurez plus qu'à taper votre texte au kilomètre dans son éditeur, en mettant en avant les paragraphes, les titres, ou les mots importants de la manière suivante (ici, un morceau de texte est mis en italique) :

La liberté consiste à pouvoir faire \textit{tout ce qui ne nuit pas} à autrui.

LaTeX, à partir de votre texte, créera une mise en page lisible et adaptée, mettra en valeur vos mots en gras, vos titres, vos images et légendes. De façon plus large, c'est un langage créé pour respecter les normes éditoriales et typographiques, qui vous permet d'écrire sans avoir à vous soucier de la mise en page. L’idée de taper des balises et des commandes en plein milieu du texte peut sembler étrange au début, mais vous découvrirez très vite qu’elle simplifie la vie.

Une attention toute particulière a été apportée à la simplification de l'écriture des formules mathématiques et autres expressions scientifiques, souvent enfantées dans la douleur avec des outils comme l'éditeur d'équations de Word. Nous apprendrons bien entendu à maîtriser cette partie de LaTeX.

Les avantages de LaTeX

Il est possible que dans un élan de folie, un auteur estime un élément de mise en page peu adapté ou souhaite simplement changer la police d'un titre. Le voilà donc face à un problème déjà suggéré plus haut : comment modifier un style de titre présent sur 60, 100 voire 200 pages ? Si certains outils WYSIWYG ont eux aussi apporté une solution à ce problème, sachez qu’avec LaTeX, il vous sera possible de changer les caractéristiques de tous vos titres en une fois, de sorte que votre modification soit appliquée sur toutes les pages.

En réalité, avec LaTeX, tout est modifiable, tout est paramétrable. Le logiciel vous donnera une base par défaut propre et structurée pour mettre en page vos publications, mais vous serez libre de modifier les moindres marges, alignements et styles selon vos désirs. Que du bonheur !

Si nous devions lister d'autres qualités de LaTeX, nous pourrions citer en vrac :

  • sa gestion des notes ;

  • sa gestion des flottants (dont nous parlerons dans la troisième partie du livre) ;

  • sa gestion des longs documents ;

  • la possibilité qu’il offre de hiérarchiser facilement du texte en parties, chapitres, sections… ;

  • la possibilité qu'il offre de faire des références (à un paragraphe, une figure…) de façon très simple et souple ;

  • la possibilité qu’il offre de générer automatiquement des bibliographies, index et tables des matières.

LaTeX et la rétrocompatibilité

Rétrocompatibiliquoi ? La rétrocompatibilité, c’est la capacité qu'a un logiciel de produire des fichiers lisibles par ses versions précédentes qui n’ont pas été mises à jour. Vous avez sûrement déjà été confronté au problème causé par une différence de version avec une présentation sur PowerPoint. Si vous n'avez jamais eu le souci sous PowerPoint, vous l'avez probablement rencontré sous Word : un changement de PC peut miraculeusement décaler tous les paragraphes de votre cher rapport et rendre tous les schémas illisibles (l'expérience prouve que l'individu lambda se sent très bête dans ce genre de cas). Ces deux problèmes sont dits de rétrocompatibilité, causés par des logiciels ne produisant pas des fichiers compatibles avec leurs versions précédentes.

Sur LaTeX, ce genre de complication ne survient que très rarement. Un document écrit sur un ordinateur A aura, dans la grande majorité des cas, exactement le même rendu sur un ordinateur B, quelle que soit la version de LaTeX utilisée et le système d'exploitation (Linux, Windows, Mac OS…).
Ajoutons à cela qu'il est souvent possible de produire avec LaTeX des documents en PDF, un format international de mise en page, connu pour ne pas déformer les documents et présenter le même rendu à peu près sur toutes les machines.

Suffisamment appréciable pour être noté, n'est-ce pas ?

Historique rapide

Difficile d'enseigner un langage informatique sans survoler rapidement les raisons de sa création et les C.V. (généralement fort bien remplis) de ses pères. Nous allons ici développer l’historique de LaTeX.

Tout commence avec la création du langage TeX par Donald Erwin Knuth (chercheur américain en informatique, né en 1938), déclenchée en 1977 par un ras-le-bol de l’inélégante mise en page de ses articles mathématiques publiés par l’American Mathematical Society.

Comme souvent dans le monde informatique, un besoin a été la raison de l’innovation, en l'occurrence : TeX. Le langage avait été conçu non pas pour produire de beaux documents, mais pour accroître la lisibilité et optimiser l'insertion de formules mathématiques.

Nous ne sommes pas des typographes, ni des experts de la mise en page, mais ceux qui ont participé à la création de TeX le sont, et ils ont créé un ensemble cohérent de commandes permettant à l'utilisateur d'obtenir un résultat professionnel.

LaTeX est une surcouche de TeX et n'a été créé que plus tard, plus exactement en 1985 par Leslie Lamport (chercheur en informatique américain, né en 1941). TeX, bien que révolutionnaire, était relativement compliqué à utiliser. LaTeX permit une simplification énorme de bon nombre de tâches grâce à des macros intégrées au programme. Une macro est une commande qui vous permet de lancer une série d'actions à votre place. Cela peut aller du double-clic à des processus bien plus compliqués. Ici, nous n'allons pas nous en préoccuper : les macros sont intégrées à LaTeX pour nous simplifier la vie, ne nous la compliquons pas.

La dernière évolution majeure est LaTeX2e, c'est celle avec laquelle nous allons travailler dans ce cours.

LaTeX est un logiciel libre, vous pouvez donc à votre guise le distribuer, vous amuser à modifier son code (pour autant que cela vous amuse), vendre des millions de copies dans l'optique de dominer le monde… du moment que votre logiciel ne reprend pas le nom « TeX » (c'est écrit dans la licence de TeX).

 

Cette introduction est extraite de l'excellent cours Rédigez des documents de qualité avec LaTeX, publié par Laleloulilo sur le Site du Zéro. Elle est placée sous la licence CreativeCommons BY-NC-SA.

Je ne la publie ici qu'à titre temporaire, avant de rédiger moi-même une introduction à LaTeX.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

ymadex.e-monsite.com est actuellement en travaux.
Veuillez nous excusez du dérangement !